Virtualisation

De Korben Wiki
Aller à : navigation, rechercher

La virtualisation

La virtualisation est un procédé informatique qui vise à séparer le matériel et le logiciel. Son plus grand avantage est que grâce à la virtualisation on peut réduire les coûts matériels et installer ainsi plusieurs systèmes d'exploitation sur une seule machine/serveur. Les frontières entre les différents systèmes d'exploitation (Linux, Windows, Mac, etc.) sont ainsi rompues.

Avant tout, faisons la différence entre l'émulation, la virtualisation, et le portage de noyau. 3 liens vous aideront à mieux comprendre: [1], [2], [3].


Il faut aussi savoir qu'il il y a 2 façons de gérer une machine virtuelle:

  • Avec un système hôte (Exemple: Windows dans une VirtualBox, lui même dans un système hôte Linux).
  • Sans un système hôte grâce à un Hyperviseur (installé directement sur le PC comme si il faisait office de système hôte lui même, puis on peut installer Windows, Linux, BSD etc).


'Sécurité et virtualisation'

La virtualisation est aujourd'hui beaucoup utilisée en sécurité informatique afin de confiner des systèmes d'exploitation et pour tester des vulnérabilités sur un système choisi sans perte de temps pour installer le système.

L'internaute peut aussi utiliser la virtualisation afin de supprimer toute trace de navigation sur son ordinateur en supprimant ensuite l'intégralité de l'image.

Comme tout processus confiné, il existe des failles à la virtualisation. VMware fût d'ailleurs victime d'une vulnérabilité permettant à un attaquant d'exécuter du code de l'hôte de la machine virtuelle, grâce à l'attaque dénommée "cloudburst", aujourd'hui la faille est patchée dans les nouvelles versions de VMware.

Virtualisation avec Système hôte

VirtualBox

VirtualBox (VB) est une machine virtuelle éditée par Sun et dont le code est ouvert. Il existe deux branches principales: la version open-sources (OSE) que l'on trouve par exemple dans les dépôts Ubuntu, et celle, contenant des bouts de codes propriétaire que l'on trouve sur le site de Sun. Cette deuxième, gratuite, possède quelques fonctions supplémentaires, notamment le support de l'USB sur les machines virtualisées. Voyez aussi PhpVirtualBox qui permet d'ouvrir ses machines virtuelles dans un navigateur web.

Réactualisation au 28 Juil 2011: Attention, Il n'y a plus qu'une seule version de VirtualBox, elle est open source, mais les extensions (qui permettent par exemple d'avoir l'USB 2) sont propriétaires. VirtualBox n'est donc toujours pas, une solution 100% Open Source. Vous pouvez néanmoins développer vos propres extensions pour l'USB etc (à condition de savoir développer).

Virtualiser Windows sous Ubuntu

Tout d'abord nous allons installer les quelques paquets nécessaires au bon fonctionnement de VirtualBox

 sudo apt-get install linux-headers-generic build-essential virtualbox-ose

Une fois installé ouvrez VB (normalement situé dans "Applications > Accessoires > VirtualBox OSE"
Ici nous allons créer une nouvelle machine virtuelle, cliquez sur "Nouveau" et suivez les instructions (plutôt simple donc je ne détaille pas, si vous avez tout de même besoin d'aide n'hésiter pas à demander dans la partie "discussion" de cette page).

Une fois la machine créée, nous allons la configurer: sélectionnez la machine et cliquez sur "Préférences".
Nous allons commencer par régler les options dans la catégorie "Général".
Dans l'onglet "Élémentaire" c'est à vous de voir suivant la configuration de votre PC, moi j'ai 2Go de RAM donc je donne 512Mo de RAM à VB (si vous avez une config plus petite je vous recommande de mettre 256Mo, sinon ça risque de ralentir fortement), pour la mémoire vidéo j'ai donné 32MO (8Mo si vous avez un petit PC, c'est assez pour une machine virtuelle).
Dans l'onglet avancé maintenant, cochez tout ce que j'ai coché.

Erreur lors de la création de la miniature : Fichier manquant

Pour la partie "Disque optique" deux choix s'offre à vous :

  • Soit vous avez le cd de Windows : vous cochez "Connecter le lecteur optique hôte" et vous sélectionnez votre lecteur cd.
  • Soit vous avez un fichier iso (qui est une copie de votre cd original que vous avez perdu) alors là vous allez suivre la manipulation suivante:
Erreur lors de la création de la miniature : Fichier manquant

Cliquez sur le dossier avec une flèche verte vers le haut, allez dans "Ajouter" puis choisissez le fichier iso que vous désirez utiliser et ouvrez le. De retour dans la fenêtre précédente, cliquez sur "Choisir".

Dans la catégorie disque dur il n'y a rien à changer (ça devrait ressembler à ça) :

Erreur lors de la création de la miniature : Fichier manquant

Vous pouvez ensuite lancer la machine virtuelle, Windows devrait s'installer normalement (si c'est long c'est normal ;-) )

Erreur lors de la création de la miniature : Fichier manquant

Une fois fini vous devriez pouvoir lancer et utiliser Windows comme s'il était installé normalement sur votre PC (mais en plus lent bien sur).

Erreur lors de la création de la miniature : Fichier manquant

Installation de la version non OSE :

La version non-OSE vous permet d'utiliser les périphériques USB sous virtual box. Nous allons voir comment l'installer sous Ubuntu.

Installation :

Tout d'abord avant d'installer la version non-OSE supprimez l'ancienne version OSE ainsi que son module avec la commande suivante :

   sudo apt-get remove --purge virtualbox-ose

(je ne sais pas si cette commande suffit à supprimer totalement le module , merci de votre aide)

Une fois désinstallé nous avons deux méthodes pour installer la nouvelle version.

En utilisant un paquet deb (conseillée et facile) :

Pour cela rendez vous à l'adresse de téléchargement et choisissez le paquet correspondant a votre distribution et a votre architecture.

Une fois téléchargé installez le paquet par votre gestionnaire de paquet habituel.

Installation par les dépôts (plus difficile , il y a des instabilités selon votre version de ubuntu) :

Ajoutez le dépôt correspondant à votre version dans votre liste de sources de mise à jour :

   Ubuntu 9.04	 deb http://download.virtualbox.org/virtualbox/debian jaunty non-free
   Ubuntu 8.10	deb http://download.virtualbox.org/virtualbox/debian intrepid non-free
   Ubuntu 8.04 LTS	deb http://download.virtualbox.org/virtualbox/debian hardy non-free
   Ubuntu 6.06 LTS 	deb http://download.virtualbox.org/virtualbox/debian dapper non-free

Il faut ensuite ajoutez la clé d'autentification des dépots pour cela entrez la commande suivante dans le terminal :

wget -q http://download.virtualbox.org/virtualbox/debian/sun_vbox.asc -O- | sudo apt-key add -

Une fois tout cela fait il vous reste a installez le paquet virtualbox3.0 avec la commande suivante :

   sudo apt-get install virtualbox-3.0

Ajouter le groupe virtualbox :

Si vous n'êtes pas sur ubuntu 9.04 il vous faut ajouter un groupe d'utilisateur , pour cela entrez la commande suivante dans le terminal :

   sudo adduser $LOGNAME vboxusers

Si l'on vous retourne que le groupe n'existe pas entrez la commande suivante :

   sudo groupadd vboxusers

'Utilisation du port USB : '

Il reste deux petits réglages à faire , toujours en ligne de commande pour utiliser le pot USB :

   echo "none /proc/bus/usb usbfs devgid=$(grep plugdev /etc/group | sed 's/plugdev:x:\(.*\):.*/\1/'),devmode=664 0 0" | sudo tee -a /etc/fstab
   sudo mount /proc/bus/usb
   sudo /etc/init.d/vboxdrv setup

Et voila tout est bon , il faut juste vous déconnecter et vous reconnecter sur votre session pour que la mise en place du groupe d'utilisateur fonctionne.

(A compléter pour l'installation sous Windows).

Créer un répertoire de partage

Pour créer un répertoire d'échange entre votre Windows en machine virtuelle, rien de plus simple.

  • Cliquez sur la section répertoires partagés de votre machine virtuelle
Erreur lors de la création de la miniature : Fichier manquant

  • Puis ajoutez un nouveau répertoire en cliquant sur le bouton ajouter un nouveau répertoire partagé
Erreur lors de la création de la miniature : Fichier manquant

  • Ajoutons par exemple le dossier musique
Erreur lors de la création de la miniature : Fichier manquant

  • Démarrez ensuite votre Windows et ouvrez le poste de travail et ajoutez le répertoire partagé en suivant les trois étapes suivantes :

Cliquez sur Outils->Connecter un lecteur réseau

Erreur lors de la création de la miniature : Fichier manquant

Entrez l'adresse \\VBOXSVR\(nom de votre fichier en minuscule ici musique) dans le champ dossier et choisissez la lettre avec le champ lecteur.

Erreur lors de la création de la miniature : Fichier manquant

Validez en cliquant sur terminer

Erreur lors de la création de la miniature : Fichier manquant

  • Vous avez enfin accès à votre répertoire situé sur votre système d'exploitation principal à partir de votre machine virtuelle Windows, il se montera automatiquement à chaque démarrage.

Un tutoriel existe aussi sur le site Colibri pour créer un dossier partagé avec Windows ou Linux.

Utiliser un disque dur réel en entier

Quand on lance virtualbox (VB), puis quand on créer une nouvelle VM, on peux voir que l'on ne peux pas utiliser de disque dur réel. En fait on peut mais c'est une option caché. (pourquoi ?) On peux utiliser sous cette astuce sous Windows et Linux. n'ayant pas de mac je ne sais pas mais cela dois être presque presque pareil que Linux.

Chez moi j'ai la version VB 3.2.12 (Windows)

sous Windows

il faut ouvrir un cmd.

   démarrer->exécuter->cmd

Allez ou se trouver le répertoire de VB (chez moi: C:\Program Files\Oracle\VirtualBox)

   cd C:\Program Files\Oracle\VirtualBox

puis taper cette ligne

   VBoxManage internalcommands createrawvmdk -filename c:\realLinux.vmdk -rawdisk \\.\PhysicalDrive0


pour savoir quel disque utiliser il faut aller dans les outils d’administration et gestion de l'ordinateur.

(panneau de configuration->outils d’administration->gestion de l'ordinateur->gestion des disques)

Vous ne verrai pas le terme PhysicalDrive0. Cela n'est pas grave car quand on lance "gestion des disques" Windows liste dans le bon ordre vos disques.

Disque0 = PhysicalDrive0 Disque1 = PhysicalDrive1 etc...

une fois la ligne exécutée, vous devriez voir ceci:

   Oracle VM VirtualBox Command Line Management Interface Version 3.2.12
   (C) 2005-2010 Oracle Corporation
   All rights reserved.
   
   RAW host disk access VMDK file c:\realLinux.vmdk created successfully.

puis il suffit de l'ajouter dans VB a l'aide du gestionnaires de media. et de bootter dessus comme d'habitude.

sous Linux

c'est pareil que sous windows sauf au lieu de mettre \\.\PhysicalDrive0 on met /dev/sda ce qui donne

   #cd ~/.VirtualBox/
   #./VBoxManage internalcommands createrawvmdk -filename monDisqueReel.vmdk -rawdisk /dev/sda

Si vous voulez utiliser juste une partition de votre disque je vous invite a lire ce lien:

   http://forum.ubuntu-fr.org/viewtopic.php?pid=3137294#p3137294

VMware

VMware est une entreprise spécialisée dans la virtualisation. Leurs produits sont actuellement les plus avancés et les plus répandus à travers le monde. Elle édite de nombreux systèmes de virtualisation, que ce soit pour le poste de travail, les serveurs, ou les data-centers. VMware Server est un produit gratuit, mais non-libre, qui nécessitent néanmoins une inscription et une acceptation de la licence.Il y en a des payants - comme VMWare Workstation - et des gratuits comme VMWare Player - qui ne permet que d'utiliser des machines virtuelles - ou, et c'est celui que nous allons utiliser ici, VMWare Server, qui permet de créer des machines virtuelles et de les utiliser sur le même PC, et même depuis une autre machine du réseau !

Utiliser VMware Server Près-requis Attention : il est logique que si vous faites tourner deux OS en même temps, la charge en sera d'autant plus lourde pour l'ordinateur hôte. 512 MiB de RAM sont le minimum syndical et un processeur rapide est fortement conseillé.

I) Télécharger VMWare Server

Il vous suffit de vous rendre sur la <a href='http://www.vmware.com/download/server/'>page des téléchargements de VMWare Server</a> et de télécharger le fichier qui correspond à votre OS. Attention, VMWare Server est gratuit mais pas libre, vous devrez quand même vous enregistrer pour générer une clé d'activation qui vous sera demandée lors de l'installation.

II) Installer VMWare Server

21. Sous Microsoft Windows Lancez tout simplement le fichier EXE téléchargé

22. Sous Ubuntu GNU/Linux 6.06 ("Dapper Drake") Note : La seconde étape est identique pour toutes les distributions. Pour installer VMware Server sous une autre distribution qu'Ubuntu, renseignez-vous sur la marche à suivre pour installer les dépendances.

Il vous faudra d'abord installer quelques paquets nécessaire à l'installation. Ouvrez une fenêtre de terminal et lancez la commande

sudo apt-get install build-essential libdb2 xinetd linux-headers-$(uname -r) libgnome2-perl

Une fois tous les paquets installés, décompressez l'archive de VMware Server : naviguez dans votre terminal jusqu'au dossier où vous avez extrait l'archive puis entrez la commande suivante (il est possible que le nom du fichier soit différent, si vous avez une version différente, à vous de modifier en conséquence) :

tar xzvf VMware-server-1.0.1-29996.tar.gz


puis entrez dans le dossier extrait :

cd vmware-server-distrib


et lancez le script d'installation en tant que "root" :

sudo ./vmware-install.pl


L'installeur vous posera diverses questions. Si vous ne savez pas quoi répondre, appuyez simplement sur Entrée, les valeurs par défaut étant parfaitement adaptées à une utilisation de base. N'oubliez pas votre numéro de série, il vous sera demandé pendant l'installation et vous ne pourrez pas continuer sans. Une fois l'installation terminée, vous pourrez démarrer VMware Server soit en exécutant la commande vmware, soit en utilisant le raccourci créé dans votre menu (dans System sous KDE et System Tools sous GNOME).</div></div>

III) Créer une machine virtuelle

Note: pour toute la suite de ce tutoriel, la version Linux est utilisée. Je n'ai pas eu l'occasion de tester la version Windows. Si vous remarquez des différences majeures, merci de me le signaler sur le forum


Quand vous lancez VMware Server, vous avez d'abord une fenêtre vous demandant si vous voulez travailler localement ou bien sur un serveur distant, choisissez "Local Host" et cliquez sur le bouton "Connect". La fenêtre principale ressemble à ceci :

<img src="http://forums.cnetfrance.fr/tutoriel/vmware/vmware-1.png"/> [img]http://forums.cnetfrance.fr/tutoriel/vmware/vmware-1.png[/img]

Dans le panneau de gauche ("Inventory") seront listées toutes les machines virtuelles existant sur le serveur courant. Pour le moment, il n'y en a aucune, cliquez donc sur le premier bouton pour en créer une.

D'abord, vous avez le choix entre créer une machine standard ("Typical") ou personnalisée ("Custom"). Le second choix permet de paramétrer plus finement la machine virtuelle mais dans la majorité des cas, une machine standard sera adaptée. Les deux modes sont décrits ci-après étape par étape. Les options spécifiques au mode "Custom" sont en italique.

L'écran suivant vous permet de choisir le système d'exploitation qui sera installé sur la machine virtuelle. Cela n'engage à rien, vous pouvez très bien installer un tout autre OS que celui spécifié ici. Ce que vous entrez ici sert notamment à déterminer la quantité de RAM allouée par défaut à votre machine virtuelle, ainsi qu'à installer VMware Tools (voir plus bas).


Ensuite, il faut choisir le nom donné à votre machine virtuelle ainsi que le dossier où seront sauvegardés ses fichiers de configuration (mais pas forcément son disque dur virtuel) sur l'ordinateur hôte.

Le prochain écran vous permet de choisir le nombre de processeurs de votre machine virtuelle.

Vous avez ensuite la possibilité de restreindre l'accès à cette machine virtuelle à l'utilisateur qui l'a créée.

Spécifiez ensuite la quantité de RAM que vous souhaitez allouer à votre machine virtuelle. L'indicateur jaune représente le minimum requis par l'OS que vous avez spécifié plus haut, le vert représente la quantité recommandée pour cet OS et le bleu représente le maximum possible en fonction de la quantité de RAM dont votre ordinateur hôte dispose.


Puis il faut choisir le type de connexion réseau de la machine virtuelle, quatre choix s'offrent à vous :
  • Le mode "Bridged" (pont) vous permet de donner à votre machine virtuelle un accès direct à un réseau auquel est connecté l'ordinateur hôte. Par exemple, si votre ordinateur hôte, ainsi qu'une autre machine, est connecté à un routeur, choisir ce mode connectera "directement" la machine virtuelle au routeur, celui-ci attribuera une troisième adresse IP de la même façon que si vous connectiez un "vrai" PC.
  • Le mode Network Address Translation (translation d'adresse réseau, ou NAT) connectera la machine virtuelle au réseau via le PC hôte, les deux partageant la même adresse IP et étant vus de l'extérieur comme une seule machine.
  • Le mode Host Only (hôte seul) crée un réseau virtuel entre la machine virtuelle et le PC hôte seulement. Notez que si vous avez deux machines virtuelles tournant sur le même hôte et que vous utilisez ce mode pour les deux, elles seront connectées au PC hôte sur le même réseau virtuel et pourront donc communiquer entre elles, et pas seulement avec l'hôte.
  • Enfin, vous pouvez ne pas activer d'interface réseau pour cette machine virtuelle.
Ensuite, il faut paramétrer le disque dur de la machine virtuelle. :
  • Choisissez le contrôleur de disque SCSI qui sera émulé sur votre machine virtuelle.
  • Vous pouvez ensuite choisir de créer un nouveau disque virtuel, d'utiliser un disque virtuel existant ou - déconseillé à moins que vous sachiez exactement ce que vous faites - utiliser un disque physique.
  • Choisissez le type de disque - IDE ou SCSI.
  • Réglez la taille du disque virtuel (en giga-octets). Vous avez ensuite la possibilité d'allouer directement tout l'espace disque, c'est à dire de réserver immédiatement tout l'espace disque sur le disque de l'ordinateur hôte. Cela aura pour effet d'améliorer considérablement les performances de la machine virtuelle mais nécessitera un certain temps poue réaliser l'opération, ainsi que suffisamment d'espace disque disponible. Vous avez enfin la possibilité de fractionner le disque dur virtuel en fichiers de deux giga-octets sur le disque de l'ordinateur hôte, ce qui est particulièrement utile si celui-ci est formaté en FAT32 et donc limité à 4 GB par fichier.
  • Spécifiez ensuite l'emplacement et le nom du ou des fichiers utilisés pour stocker les données du disque virtuel
Votre machine est maintenant configurée et prête à être démarrée ! L'écran principal de VMware Server ressemble maintenant à ça :




Remarquez que la nouvelle machine virtuelle est apparue dans le panneau de gauche et qu'un onglet à son nom a été créé. Si vous voulez retourner à l'écran de départ, cliquez sur l'onglet au nom de l'ordinateur hôte. Pour supprimer la machine virtuelle de la liste mais sans l'effacer complètement, faites un clic droit dessus dans le panneau de gauche et choisissez "Remove from inventory". Vous pourrez ensuite la récupérer en cliquant sur le bouton "Open a virtual machine" du menu principal. Pour la supprimer définitivement, choisissez "Delete from disk" à la place (il vous sera demandé de confirmer).


Avant de lancer notre machine virtuelle, il reste à configurer quelques petites choses, notamment les lecteurs de disque. Par défaut, la machine virtuelle utilise le lecteur CD et le lecteur disquettes de l'ordinateur hôte. Cependant, il est possible d'utiliser à la place une image (ISO pour un CD/DVD et FLP ou IMG pour une disquette). Pour configurer un lecteur, double-cliquez dessus dans la fenêtre principale come indiqué sur la figure 2.


IV) Utiliser une machine virtuelle

Sélectionnez la machine virtuelle que vous voulez démarrer et appuyez sur le bouton "Power On". Bien entendu, aucun OS n'est installé par défaut sur votre machine virtuelle, assurez-vous donc d'avoir le CD d'installation de l'OS que vous voulez utiliser dans son lecteur. L'installation et l'utilisation d'une machine vortuelle se déroulent exactement de la même façon que sur un PC réel.


V) Quelques trucs à retenir

51. Basculer entre le PC hôte et la machine virtuelle
Bien entendu, les deux ne peuvent pas être "actifs" en même temps. Par là, j'entends qu'il faut bien déterminez, quand vous tapez au clavier ou quand vous bougez votre souris, si c'est le PC hôte qui doit réagir ou la machine virtuelle. Pour "activer" la machine virtuelle, cliquez tout simplement dans son "écran" ou utilisez le raccourci Ctrl+G. Pour revenir à votre ordinateur "réel", appuyez sur les touchez Ctrl+Alt.

52. Le fameux "Ctrl+Alt+Suppr"

Si vous utilisez le raccourci Ctrl+Alt+Suppr pendant que votre machine virtuelle est "active", le signal sera envoyé à la fois à celle-ci et à l'ordinateur hôte. Pour envoyer le signal seulement à la machine virtuelle, utilisez Ctrl+Alt+Ins ou bien choisissez "Send Ctrl+Alt+Del" dans le menu "VM".

53. VMware Tools

VMWare Tools est un ensemble de logiciels qu'il est recommandé d'installer sur voutre machine virtuelle, surtout si elle est sous Windows. En effet, VMware Tools contient notamment plusieurs <a href="/index.php?showtopic=48222" class="autotut" title="Tutoriel pilotes">pilotes</a> de votre machine virtuelle, dont les pilotes graphiques. Il vous évitera aussi de devoir utiliser sans cesse les raccourcis pour faire la "bascule" entre le PC hôte et la machine virtuelle, celle-ci devenant "active" dès que le curseur survole son "écran". Pour installer VMWare Tools, vérifiez que l'OS de votre machine virtuelle est correctement configuré et choisissez "Instal VMware Tools" dans le menu "VM".




Voilà ce que ça donne une fois tout ça en route <img src='http://forums.cnetfrance.fr/public/style_emoticons/default/sourire.gif' class='bbc_emoticon' alt=':)' /> Remarquez l'usage très important de la RAM alors qu'aucune application ne tourne sur la machine virtuelle.

KVM

  • KVM sur Wikipédia.

OpenVZ

Cloonix

https://linuxfr.org/news/cloonix%C2%A010-est-disponible


Virtualisation sans Système hôte

VMWare ESX

XEN

Xen est un logiciel de para-virtualisation libre et gratuit. La paravirtualisation consiste à interposer entre un système d’exploitation hôte et un OS "invité", un hyperviseur qui sera l’interface primaire entre le matériel et le reste des couches applicatives. Cette hyperviseur aura donc un accès privilégié aux ressources physiques et pourra ensuite en déléguer une partie aux systèmes d’exploitation virtualisés. http://fr.wikipedia.org/wiki/Xen

Oracle VM

A ne pas confondre avec Oracle VirtualBox'

Site officiel | Article, Article.

Proxmox


Divers

  • Applications virtualisées:
    • Turnkey propose des machines virtuelles (ou ISO bootables) linux équipées de l’application web de votre choix (Drupal, WordPress, Joomla…etc).
    • Bitnami permet en quelques clics d’installer (au choix) Alfresco, Coppermine, Dokuwiki, Drupal, Enano, Gallery, JasperServer, Joomla, KTDMS, Liferay, Mantis, Mediawiki, Moodle, Opina, Radiant, Redmine, Roller, Spree, Subversion, SugarCRM, Trac, Tracks, Typo, WordPress, eZ Publish, ocPortal, phpBB… sans avoir à se prendre la tête à monter un serveur LAMP/WAMP et à bidouiller des fichiers de configurations... Voyez aussi WebApps de Framasoft qui contrairement à Bitnami, est en logiciel libre (mais ce n'est pas de la virtualisation à proprement parler).
    • Jumpbox Le principe est extrêmement simple: Vous choisissez une application dans le catalogue et vous téléchargez une image complète contenant le système d’exploitation et le logiciel directement utilisable grâce à un logiciel de virtualisation. La gamme VMWare est la principale plate-forme supportée. D’autres solutions peuvent être utilisées, mais avec des restrictions.
    • Spoon – Pour utiliser des applications sans les télécharger ni même les installer: Spoon est une application pour Windows absolument formidable et je ne mache pas mes mots. Il s'agit d'un plugin qui permet de lancer des applications dans un environnement virtualisé. Par exemple, avec Spoon, si vous avez besoin ponctuellement d'un outils pour convertir un MP3, d'un player type VLC, d'un client IRC, d'un jeu ou d'un éditeur de code...etc, rien de plus simple. Il suffit de se connecter sur le site et de cliquer sur le bouton RUN correspondant à l'application ou de passer par la console visible sous Windows.
  • Booter des OS:
    • Linux Live USB utilisable avec une machine virtuelle VirtualBox portable téléchargeable sur le site. (Windows ou Linux).
    • Live USB Multisystem permet de booter sur plusieurs systèmes, y compris avec une VirtualBox portable intégrée (Windows ou Linux).
    • Framakey. Certaines Framakeys (Ubuntu, Salix) peuvent être bootées dans une machine virtuelle VirtualBox intégrée à la clé.
    • Faire tourner Windows CE et Android sur un même téléphone avec MVP.
    • Qubes, encore en version Beta (version définitive pour l'été 2011), est un OS ultra sécurisé qui propose de faire fonctionner les logiciels dans des machines virtuelles séparées, permettant ainsi une isolation parfaite entre les diverses applications.
  • Sécurité:
    • BitBox Firefox tournant sous Linux, Linux tournant lui-même dans une machine virtuelle VirtualBox.
    • JanusVM VPN tournant dans une machine virtuelle VMWare. Pour mieux comprendre le principe de l'utilisation de la machine virtuelle pour TOR, allez sur TorVM et sur TorVM sur JanusVM.
    • Virtual Machine VPN de Surf Bouncer tournant dans une machine virtuelle VMWare.